La culture et l'art au collège



Ces deux projets se déroulent dans le cadre du dispositif « La culture et l’art au collège » du Département de la Seine-Saint-Denis.
Lancé en 2009, le plan départemental « La Culture et l’Art au Collège » (CAC) offre à chacun des 128 collèges publics de la Seine-Saint-Denis la possibilité d’accueillir chaque année des parcours culturels, artistiques et scientifiques qui engagent les élèves dans un processus de recherche et de création.
30h d’atelier, mêlant pratique et temps réflexifs / 10h de sorties culturelles

redpoint
Audrey Jean-Baptiste, « Un espace qui nous est propre »

À travers la réalisation d’un court métrage de fiction, j’invite les élèves à créer collectivement un espace qui leur soit propre. Leurs envies guideront ce projet, avec comme contrainte et fil conducteur l’idée de raconter une histoire en moins de dix minutes. Les élèves traverseront une expérience tant collective qu’individuelle, où l’avis et la voix de chacun compte.
Ce qui me passionne le plus dans le cinéma c’est la faculté de cet art à créer un espace imaginaire. A partir du moment où l’on implante une caméra dans un décor, on met un médium entre soi et le monde, on crée ainsi un espace hors du quotidien. Faire un film, raconter une histoire répond à un besoin de creuser une question. La question fondamentale de « qu’est-ce qu’on raconte ? pourquoi ? et comment ? » sera au cœur de cet atelier. Cette réflexion permettra à la fois de désacraliser cet art, et aiguisera leur sens critique vis-à-vis de l’image plus généralement. Une image n’est jamais anodine ni neutre. Elle est toujours le fruit d’une construction et d’une intention.

Après des études d'anthropologie et un master en réalisation documentaire, Audrey Jean-Baptiste travaille depuis dix ans comme assistante mise en scène et coach enfant, pour la télévision et le cinéma. Parallèlement à cela, elle réalise des films autoproduits, se forme à l'écriture de scénario et participe à plusieurs résidences d'écriture. Elle développe ainsi ses propres projets, tout en travaillant comme co-auteure. Son documentaire Fabulous produit par 6.11 Films, a été sélectionné dans plusieurs festivals français et internationaux. Elle prépare actuellement le tournage du court métrage Les coeurs-battants produit par Les films Grand Huit.

Avec les élèves de la classe UPE2A du Collège Jean de Beaumont à Villemomble, accompagnés par la professeure Rim Laki.


Laëtitia Spigarelli, « Reconstitution »

J’ai été élève au collège Pierre Sémard il y a 25 ans. Le projet que je souhaite réaliser avec les élèves a pour point de départ les souvenirs que j 'ai moi-même vécus dans cet établissement, avec le désir de les raconter aux élèves et de les confronter à la perception qu'ils ont aujourd'hui de leur vie au collège et à ce que leur évoquent mes souvenirs. L 'idée est de reconstituer un de ces souvenirs, d 'en faire un court métrage, que nous tournerons dans le collège. De le réécrire préalablement avec eux, en établissant un scénario qui s’appuierait aussi sur leur propre expérience du sujet.
Lorsque j'étais collégienne, il m 'est arrivé d'être témoin passif ou actif de scènes d'humiliation, d'intimidation de certains élèves ou bien de moi-même participer à des moqueries envers des professeurs. La vie au collège est marquée par l'apprentissage de la vie en groupe. Et l'adolescence est un moment où l 'appartenance au groupe est vue comme cruciale. Les élèves ont-ils conscience de ce rapport de force, de ces dynamiques d'exclusion et de stigmatisation? Quand est-ce que ces rapports de force se transforment en harcèlement, systématisés sur une personne?
Faire ce film sera l'occasion de réfléchir à comment nous avons envie de vivre ensemble, quelle communauté nous avons envie de créer.

Après quelques essais sur sa famille, et un autre sur les lendemains de la Révolution tunisienne, Laetitia réalise son premier film, AOUT, en 2018. Un court métrage sur les déambulations à Paris au mois d’août d’une jeune femme qui garde les chats des vacanciers. AOUT a été présenté au Festival de Pantin en 2018, sélectionné par Les Inrocks lors d’une reprise spéciale, et au Festival de Nice dans la section L’heure du Doc. Elle a actuellement deux projets en écriture : SAINTE-BAUME qu’elle va réaliser, et un projet en co-écriture avec Christelle Lheureux qui réalisera le film. Laetitia poursuit par ailleurs sa carrière de comédienne, au cinéma avec des réalisateurs comme Olivier Assayas, Nicolas Klotz, Valéria Bruni-Tedeschi, Marc Fitoussi, Emile Noblet, Manuel Shapira, Nicolas Maury, Christelle Lheureux. Et aussi au théâtre, notamment avec Robert Cantarella.

Avec les élèves de la classe de 4e 3 du collège Pierre Semard à Drancy, accompagnés par les professeures Natacha Le Véo et Karen Arruego.