Guillaume Mariès

Biographie


Né en 1976, Guillaume Mariès tourne ses premières vidéos à l’âge de 12 ans, avant de découvrir quelques années plus tard le réseau des laboratoires indépendants européens. Il monte alors sa propre structure à Toulouse en 1998, baptisée “Labométrique”, en hommage à Peter Kubelka, et expérimente en 16mm avec ses premiers courts métrages ; “Days of nothing” (2000), suivi de “Capitale de la douleur” (2001), tourné lors d’un séjour à Mostar et Sarajevo (Bosnie). Il obtient un financement du G.R.E.C. en 2002 pour le moyen-métrage “Confusion”, resté plus ou moins invisible depuis lors. Les années suivantes sont consacrées la musique, notamment ambient, psychedelique et industrielle. Désormais basé à Barcelone, il joue du theremin et de la guitare dans le groupe franco-italien Sektion 9, qui se produit à plusieurs reprises et enregistre deux albums dans la foulée. Il revient au cinéma en 2010 avec l’appui du laboratoire Bioskop, qui lui fournit une caméra 35mm et de la pellicule. Le tournage se déroule, sans équipe ou presque, de janvier à juin 2010 : les rushes ne seront développés et digitalisés qu’en 2013. Cette même année, il devient coordinateur et co-programmateur de la nouvelle salle Zumzeig de Barcelone, poste qu’il occupera jusqu’à l’été 2016. La post-production de son film, baptisé “The flowers of romance”, a lieu début 2019.

À Côté court / Réalisation


The Flowers of Romance (2019)
Essai Art Vidéo #4 > 2019