Ecrans libres

> ÉCRAN LIBRE #3 : ALAIN BERGALA / JEAN-DANIEL POLLET

Le 13/12/2018 à 20h15 > Ciné 104 (Pantin)

Autour de documentaires de création, de films-essais, de vidéos d’artistes, d’œuvres parfois majeures mais peu diffusées, d’expérimentations cinématographiques, de films militants ou amateurs, les ÉCRANS LIBRES sont des rendez-vous mensuels avec les œuvres et leurs auteurs.

En présence d’Alain Bergala et de Dominique Païni



Jean-Daniel Pollet - France - 1963 - Couleur - 45 min

Copie restaurée en 2018 pour La Traverse.

Images extraites d'un périple autour de la Méditerranée : visions furtives de jardins, de portiques, de corridas, de masques funéraires qui ont le mystère éclatant d'un lieu de béatitude éternel, opposées au visage serein d'une jeune femme sur une table d'opération.

Jean-Daniel Pollet filme la Méditerranée : les temples grecs en ruine, les pyramides d'Egypte, un palais sicilien, mais aussi un bunker de la seconde guerre mondiale, une orange dans un verger, une femme qui se peigne, une autre qui boutonne sa tunique, un laminoir d'où sort un pain de métal rougeoyant et une jeune fille endormie avant une opération chirurgicale: 15 pays, 35 000 kilomètres, un film mythique aux origines de notre civilisation et du cinéma.

« Que savons-nous de la Grèce aujourd'hui… Que savons-nous de nous-mêmes, hormis que nous sommes nés là il y a des milliers d'années… Que savons-nous donc de cette minute superbe où quelques hommes se sont sentis solidaires, solidaires de la lumière non pas envoyée par les dieux mais réfléchie par eux, solidaires du soleil, solidaires de la mer… De cet instant à la fois décisif et naturel, le film de Jean-Daniel Pollet nous livre sinon le trousseau complet, du moins les clés les plus importantes… Les plus fragiles aussi… Dans cette banale série d'images en 16 mm sur lesquelles souffle l'extraordinaire esprit du 70 mm, à nous maintenant de savoir trouver l'espace que seul le cinéma sait transformer en temps perdu… Ou plutôt le contraire… Car voici des plans lisses et ronds abandonnés sur l'écran comme un galet sur le rivage… Puis, comme une vague, chaque collure vient y imprimer et effacer le mot souvenir, le mot bonheur, le mot femme, le mot ciel… La mort aussi puisque Pollet, plus courageux qu'Orphée, s'est retourné plusieurs fois sur cet Angel Face dans l'hôpital de je ne sais quel Damas… » Jean-Luc Godard, Cahiers du cinéma (fév. 1967)


Alain Bergala - 2018 - Couleur - 13 min
Film réalisé dans le cadre de l'exposition Godard-Picasso, collage(s) (Arles 2018) sur une commande de Dominique Païni, commissaire de l'exposition.

« Et si Picasso, parlant de son geste créateur, nous parlait intimement de celui de Godard... Au foyer de la création, le peintre et le cinéaste sont d'une troublante proximité?. Les mots de l'un nous éclairent lumineusement sur l'autre. (…) D'une certaine façon, suggère Dominique Païni, Godard et Picasso ont voulu être les derniers de leur art. Comme Picasso dit la fin de la peinture, la Nouvelle Vague exprime celle du cinéma. La finalité de l'art n'est peut-être rien d'autre que de dire sa fin, une fin, dans laquelle nous nous trouvons et qui peut durer indéfiniment… »
Dominique Païni (Catalogue de l'exposition)


Infos pratiques
Ciné 104
104, avenue Jean Lolive
93500 Pantin

Tarif unique 4 € - Gratuit pour les adhérents

> ÉCRAN LIBRE #4 : JACKY GOLDBERG

Le 17/01/2019 à 20h15 > Ciné 104 (Pantin)

Autour de documentaires de création, de films-essais, de vidéos d’artistes, d’œuvres parfois majeures mais peu diffusées, d’expérimentations cinématographiques, de films militants ou amateurs, les ÉCRANS LIBRES sont des rendez-vous mensuels avec les œuvres et leurs auteurs.

En présence de Jacky Goldberg



Jacky Goldberg - 2018 - Couleur - 59 min
Finley Blake est cam girl : elle gagne sa vie en faisant de l'exhibition sexuelle sur Internet, devant sa webcam. Elle cherche à tous prix à récupérer la garde partagée de son fils, qu'on lui a enlevée du fait du métier qu'elle exerce. Si Finley seule dans son salon semble vaquer à ses occupations, elle peut aussi à tout moment, par la voix ou l'image, décider d'exposer son corps au monde entier. Le rendre connecté et monnayé. Jacky Goldberg capte ces quelques jours de la vie de Finley avec, comme angle d'approche, la sobriété d'un regard complice et discret à la fois. Gonflée d'émotions diverses, la maison de Finley rougeoie délicatement au sein de cette banlieue pavillonnaire du Texas où l'on devine, peut-être à tort, que chaque bâtisse ressemble à sa voisine. L'acte sexuel, que Finley simule ou effectue en plan fixe, opère une fusion bienvenue entre son caractère cru et sa douceur évidente – cette douceur que l'on avait presque oubliée au cinéma. Nous prenons conscience, très vite, que ce que nous voyons n'est ni la vie secrète de Finley ni le fantasme des internautes, mais bel et bien le hors-champ de notre imagination : les épreuves de la vie qui font que Finley, malgré son travail, est toute semblable à nous – sans jamais cesser d'être unique. Alors, Jacky Goldberg, en osmose avec son sujet, se plaît aussi à suivre le tracé de ses nombreux tatouages comme autant d'histoires possibles à raconter, et permet à Flesh Memory de se vêtir d'atmosphères inédites. A l'image des milliers d'internautes invisibles qui s'adressent à Finley, la maison est moins vide qu'elle n'y paraît. Présences fantomatiques ou amour brûlant de l'enfant aimé, Jacky Goldberg saisit délicatement leur aura, presque en retrait : avec le goût du secret partagé.


Infos pratiques
Ciné 104
104, avenue Jean Lolive
93500 Pantin

Tarif unique 4 € - Gratuit pour les adhérents

Les séances futures

>ÉCRAN LIBRE #4 : JACKY GOLDBERG
>ÉCRAN LIBRE #3 : ALAIN BERGALA / JEAN-DANIEL POLLET

Les séances passées

>ÉCRAN LIBRE #2 : CHRISTOPHE LOIZILLON
>ÉCRAN LIBRE #8 : CÉLINE AHOND
>ÉCRAN LIBRE #7 : HÉLÈNA VILLOVITCH
>ECRAN LIBRE #6 : VALÉRIE MRÉJEN
>ECRAN LIBRE #5 : CÔME MOSTA-HEIRT
>Ecran libre #4 : Jean-Charles Massera
>Ecran libre #3 : François Zabaleta
>Ecran libre #2 : Raphaël Bassan / Philippe Garrel
>Ecran libre #2 : Raphaël Bassan / Philippe Garrel
>Ecran Libre #1 : Jacques Perconte
>La politique des images - Présentation de la compétition Nouveaux médias
>Côté court à La Station - Histoire de...
>Ecran libre #7 : Reflets solaires
>Ecran Libre #6 : Maud Alpi
>Écran Libre #5 : Suzan Pitt
>Écran Libre #4 : Vincent Le Port
>Ecran Libre #3 : Marina Déak
>Carreau du Temple
>Palmarès reprise #1
>Palmarès reprise #2
>Ecran libre #2 : la fiction est une image du réel.
>Ecran libre #1 : Carte blanche au FCDEP


INSCRIVEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.

Votre inscription est confirmée.

Keep in touch

Tel : 01 48 10 30 51
contact@cotecourt.org
Notre équipe

Côté court - Association loi 1901
n° de TVA intracommunautaire : FR 42 400 080 099
Ciné 104
104, avenue Jean Lolive
93500 Pantin