Les Films du monde

de Frank Smith

Initiative lancée en mai 1968 par le cinéaste Chris Marker, les cinétracts sont des films de banc-titre réalisés à partir de documents photographiques de l'actualité nationale et internationale, et constituent probablement la forme la plus extrême d'un cinéma militant.
Par Les Films du monde, Frank Smith renoue avec cette expérience cinématographique, tant poétique que politique, en se concentrant sur les failles du monde contemporain. Selon leur protocole, les cinétracts devaient « contester-proposer-choquer-informer-interroger-affirmer-convaincre-penser-crier-rire-dénoncer-cultiver » et avaient pour objectif la diffusion et l'agitation immédiates afin de « susciter la discussion et l'action ».

A propos de Frank Smith

Écrivain et poète, vidéaste et réalisateur, « artisan du langage », selon la poète conceptuelle américaine Vanessa Place, Frank Smith développe depuis la parution de Guantanamo (Seuil, Coll. Fiction & Cie, 2010), sacré meilleur livre de l'année par The Huffington Post, une poétique de la « co-errance ».   Frank Smith est également éditeur : il co-dirige avec Antoine Dufeu la revue critique et clinique de poésie RIP (lancement septembre 2016), et est directeur de la collection de livres/CDs d'artistes « ZagZig » qu'il a fondée aux éditions Dis Voir. Il vit à Paris et Los Angeles.  Il est représenté par la Galerie Analix Forever (Genève).