Proxima

de Mathieu Pradat

Un homme est endormi dans une baignoire, sous l'eau comme dans un songe. Devant lui, un point lumineux, une lumière, une étoile ? qui vibre et semble l'inviter à le suivre.

La membrane d'énergie qui entoure la petite étoile Proxima laisse passer la main de l'homme, Le Veilleur, mais elle se dérobe quand il semble sur le point de la toucher.

Le Veilleur se dresse dans la baignoire. Autour de lui, un espace immense, bas de plafond, plongé dans une quasi-totale obscurité. Proxima s'éloigne. Le Veilleur la suit. Elle l'attend pour qu'il la rattrape. Il semble sur le point de la toucher, mais elle s'éloigne encore provoquant au passage une éruption solaire.

Le Veilleur marche dans un long corridor, avec des portes de chaque côté. Des caves ? la soute d'un navire ?. Tout au bout, près du sol, Proxima l'attend. Il s'agenouille et la contemple comme le petit être fragile que la petite étoile semble être devenu. Proxima est aspirée dans un petit trou, comme un passage de souris, à travers dans une des portes. Le Veilleur tend son bras et rentre progressivement à son tour dans le passage.

Une pièce baignée de lumière est occupée par un nouveau personnage : une immense femme : une Géante. D'un souffle puissant et répété, elle attire à elle Le Veilleur, qui s'extirpe du trou et renaît. La Géante contemple un moment ce qui semble être sa création avant d'écraser de tout son poids Proxima dont la lumière continue de filtrer sous son gros pied.

Revenu du noir total, sorti de l'obscurité, Le Veilleur est désormais à la poursuite, encore plus rapide, au trot, de Proxima qui file dans la nuit comme une comète. Les créatures de la forêt alentour laissent l'immensité de la nature occuper tout l'espace invisible. Toujours plus près derrière Proxima, la musique d'une petite cascade d'eau dont Le Veilleur se rapproche.

Proxima est passée derrière le rideau d'eau. Comme calmée, apaisée, elle attire Le Veilleur à la suivre. Il tend le bras vers elle, lentement. Il est projeté à travers l'eau dans... la baignoire, toujours seule au milieu du grand espace désert du début. Proxima est au- dessus, comme prête à une nouvelle errance, une nouvelle boucle à travers l'espace et le temps.

Alors que nous accompagnons Le Veilleur à la suite de Proxima, nous sommes invités à explorer l'espace immense et effrayant tout autour de nous. Chaque fois que nous détournons le regard de Proxima ou du Veilleur, un son émerge et devient, si nous continuons notre mouvement, de plus en plus fort, un Homme Menaçant éclate à notre vue. Il est d'abord, assez passif, nous regarde de façon inquiétante au début du film, puis agressif, avant de nous attaquer franchement. L'apparition de l'Homme Menaçant est brève, il disparaît ensuite, mais les sons qu'il émet lorsqu'on se met à sa recherche demeurent. Il est là. Il rôde.

A propos de Mathieu Pradat

Cinéaste et architecte dplg, Mathieu Pradat inscrit sa pratique dans l'interaction croissante entre mondes virtuels et réels, comme autant de territoires porteurs de connaissances et d'émotions. Il explore les nouvelles formes narratives spécifiques à la VR, en particulier les aspects spatialisés du montage et du son propres à ce nouveau média. Ses fictions courtes et documentaires ont été sélectionnés et primés au Canada (Festival Zone Homa), en Colombie (Festival de Dosquebradas), à St Louis de la Réunion (festival courant d'Air) ou encore en Espagne ( Festival d'Andoenredando). Mathieu Pradat dirige La prairie productions (http://www.mathieupradat.com/) et est associé chez Blumenlab (http://www.blumenlab.com/), société de production spécialisée dans la Réalité Virtuelle.