Hommage à Labarthe





© André S. Labarthe, Lettre à Jacky Évrard (2011), 5 min 02


André S. Labarthe a offert à la télévision les plus beaux films de cinéma qui soient. Des films faits, certes, pour la télévision, mais qui ont la force du cinéma, qui sont traversés par un vrai désir de cinéma. Que ce cinéma soit cinéphile, c’est une évidence. Mais il est aussi politique et poétique. Et ludique… Et riche de plus de 600 titres. Alors, comment se saisir d’une telle œuvre en quelques mots ou même quelques phrases, sans la réduire ? Rappelons que son cinéma est traversé par un sens aigu du récit, qu’il est emporté par le langage, structuré par la parole. Une parole qui prend corps dans la voix-off, une voix qui est en creux la pensée de Labarthe, une pensée toujours en mouvement, en développement, au travail, une pensée qui vagabonde. André S. Labarthe se laisse porter par elle et n’hésite pas à emprunter les chemins de traverse, les chemins de hasard. Toujours à l’affût, il interroge et observe, émet des hypothèses, se perd, retrouve son chemin pour mieux se perdre à nouveau… Il prend le temps, le temps de perdre son temps car depuis longtemps il est passé maître dans l’art de la digression, dans l’art du ricochet, un mot sur un mot, une image sur une image… et voilà le travail ! semble nous dire André S. Labarthe, l’œil pétillant et le sourire malicieux.

Jacky Évrard

© André S. Labarthe par Patrick Messina








Et aussi...

> TOUTE LA PROGRAMMATION

> LA PROGRAMMATION AU JOUR LE JOUR

> COMPÉTITION FICTION
> COMPÉTITION ART VIDÉO
> COMPÉTITION NOUVEAUX MEDIAS
> PANORAMA
> ECRANS LIBRES
> PERFORMANCES LITTÉRAIRES
> FOCUS ARIANE LOZE
> FOCUS JAPON
> HORS LES MURS
> SÉANCES SPÉCIALES
> LIVE / JACQUES PERCONTE & JULIEN RIBEILL
> CONVERSATIONS
> PITCH
> PASS
> TABLE RONDE



INSCRIVEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Newsletter Côté court